le château et la troupe

un peu d'histoire

C'est en 1480, la veille de l'Epiphanie, que s'éteint la branche directe de la famille des Lichtenberg.
Jacques, dit le Barbu, comte de Lichtenberg vient de mourir en son château d'Ingwiller, et il ne laisse aucun héritier légitime.
Son frère Louis, mort 9 ans plus tôt le 25 février 1471, a marié ses deux filles.
L'ainée, Anna, avec le comte Philippe Ier de Hanau-Babenhausen et la cadette, Elisabeth, avec le comte Symon Wecker de Deux-Ponts-Bitche.
Les riches possessions des Lichtenberg passèrent aux époux des deux filles de Louis.
Philippe Ier et Symon Wecker trouvèrent rapidement un accord sur le partage des terres.
Le premier, afin d'honorer son beau-père, prit le nom de Philippe comte de Hanau, seigneur de Lichtenberg et les chevrons de gueule et or s'adjoignirent au lion des Lichtenberg.
La région prit le nom de « Hanauerländer ».
Dans la nuit suivant le contrat, le comte Philippe Ier décède subitement et laisse la succession à son fils Philippe II.
De constitution assez faible, il n'en est pas moins un homme politique intègre et droit.
Craignant ses voisins et principalement la ville libre de Strasbourg ainsi que des vues de l'Empereur sur ces nouveaux territoires à annexer, Philippe II fait appel à des mercenaires afin de protéger ses domaines et son nouveau château de Lichtenberg.
​Hétéroclite, Cette compagnie n'en est pas moins féroce et elle remplira sa mission jusqu'au bout : « Divertir vos visiteurs »